Archive pour novembre 2012

L’art est-il une affaire personnelle ?

L’art : une affaire personnelle ? Chacun ses goûts ? Chacun ses couleurs ?

(Consultez le Lexique de peinture et d’art de ce site)

Le mot « art » désignait autrefois indifféremment des choses artisanales et artistiques. Ce qui distingue un objet artistique par rapport à un objet artisanal est qu’il n’a pas de fonction utilitaire. Mais le sentiment de son existence gratuite nous semble parfois vital. Peut-on en dire davantage ? Non car en matière d’art, ce serait : « à chacun ses goûts et ses couleurs » Nous allons interroger et remettre en question l’idée suivante qui revient souvent quand on parle d’art. En fait cette formule traduit souvent l’idée qu’on ne pourrait pas préciser une définition de l’art ni discuter des goûts et des couleurs puisqu’ils sont personnels et varient en fonction des personnes. On entend ainsi partout « A chacun ses goûts et ses couleurs ». L’un met son chat à jouer avec de la peinture et verra là la preuve du génie félin et l’autre l’aberration de l’art abstrait contemporain. L’un estimera que la violence est partout, que la fascination pour le mal, la perversion n’est que de la provocation et ne peut pas tenir lieu d’esthétique et l’autre estimera que l’art est d’abord liberté dans la fiction. Le relativisme du goût où tout se vaudrait ne nous convient en fait que quand il nous évite de dire à l’autre que ses goûts sont méprisables ou quand nos goûts semblent attaqués dans leur limitation par un autre. Comment marier cette dimension personnelle du goût avec l’idée que tout ne se vaut pas. En effet si les goûts sont personnels pourquoi tant de gens ont de nombreux goûts communs et les partagent ? Pourquoi des modes artistiques ont-elles autant de succès ? Que vaut une telle affirmation de gens qui connaissent peu l’art que ce soit par l’effort de développer un sens artistique ou un esprit d’ouverture culturelle ?

Pour lire la suite, vous pouvez consulter le lien de Serge Durand

*

Remarque : c’est un sujet où fleurissent les points d’interrogations !

Conclusion, en trois directions de niveaux modulables : l’individualisation de l’expression, le rayonnement (diffusion, partage), l’harmonie (équilibre).

Abstrait

Interprétation abstraite. Un labyrinthe qui vient des intestins, des tripes !

 

L'art lard charcuterie

Chacun ses goûts, ses couleurs.
L’art est partout car le lard aussi est bon dans le cochon !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

rouleau

La peinture en bâtiment peut aussi être de l’art !

le nettoyage

Être sûr de son bon goût… et ne pas en douter !

Ecriture, lecture : histoires, contes à Aurillac

– Contes et histoires : Histoires surprenantes 1, 2 et 3 (lecture publique ou privée)

Pour la lecture, par l’écriture.

– Histoires présentées comme des textes de chansons dans les albums pour adultes + l’album pour enfants + les albums pour « tous âges ».

*

Des textes à lire seul(le) dans l’intimité. A relire aussi en public dans un moment de tranquillité, au coin d’un feu de bois si possible… mais sans vous brûler les pieds !

Vous êtes chanteur professionnel ? Contactez-moi pour des textes adaptés.

Pas de prosélytisme.

Si comme moi vous n’avez pas de cheminée, allumez une bougie ou de l’encens.

Si vous avez une cheminée, invitez-moi pour des lectures publiques d’histoires surprenantes…

Les pieds nus (mais propres) sur la table pour la décontraction, ou une cravate à l’heure du pyjama ? A voir !

Bibliotheque d'Alexandrie

Info : l’ancienne bibliothèque d’Alexandrie… et la nouvelle, inaugurée en 2002
Sur sa façade, les alphabets actuels ou anciens de la terre.
Elle comprend aussi un centre de conférences, un planétarium, une école internationale pour les sciences de l’information, une bibliothèque des jeunes, une bibliothèque pour les non-voyants, un musée des sciences, un musée de la calligraphie, ainsi qu’un laboratoire de restauration pour les manuscrits rares.

Cadres d’écriture dans les dénominations poétiques : néo-classique, libérée, classique, libre… ou entre deux eaux et inclassables (mon côté végétal un peu rebelle qui passe à côté du fil barbelé, ou le simple hasard de la nature plus souvent courbe que droite ?)

Des histoires découpées aux ciseaux de danseur clown acrobate sur son fil : de l’humour pour pas trop se prendre ô sérieux, du délire pour l’imaginaire, du léger par la plume, du lourd pour les sujets de société… et pour la chute finale de l’histoire + une pincée d’instinct pour ne pas tout contrôler. Un peu de populaire et d’intello pour rester inclassable entre deux chaises. Chacun y trouvera ce qu’il veut, y retrouvera peut-être « ses petits ».

Des histoires sans histoire et des contes sans compter.

Et si le clown chute de son fil, une marmite de fromage fondu qui file saura le recevoir pour lui redonner courage et vigueur : truffade, aligot, fondue savoyarde…

*  *  *

Actualité de février 2013 : 2 nouveaux albums

histoires enfants

54 contes. Histoires pour enfants

Voir l’onglet Écrits

écrits

Contes pour adultes.
Histoires surprenantes