Articles avec le tag ‘tapisserie_bayeux’

La tapisserie de Bayeux

LA TAPISSERIE DE BAYEUX (Calvados, région de Normandie)

Vous pouvez faire une belle visite à Bayeux de cette broderie connue sous le nom de « tapisserie » de 70 m de L sur 0,50 m de haut. Audio guide numéro par numéro dans la pénombre, nécessaire pour sa conservation. Musée associé.

Le roi Edouard d’Angleterre envoie Harold en Normandie. Harold doit confirmer à Guillaume qu’il sera le successeur d’Edouard sur le trône. Mais, à la mort d’Edouard, Harold s’empare de la couronne d’Angleterre. En réaction, Guillaume et ses troupes sont vainqueurs à la bataille d’Hastings en 1066.

Conservation :

Eclairage constant de 50 lux (pas de flash).

Température : 18 à 20°C

Humidité relative : 50 à 55%

Protection des saletés.

Prévention des attaques biologiques par le contrôle du climat : insectes (mites, coléoptères) et moisissures (le lin est riche en cellulose).

Manipulation avec gants en coton, sans bijoux qui pourraient accrocher la toile.

Couleurs : celles d’origine ont peu variées. Les couleurs des restaurations du XIXe sont criardes, notamment la dernière scène.

Bayeux 2

Les matériaux et teintes employées :

Support : le lin.

Exposée à la lumière du jour pour la blanchir, la teinte naturellement grise vire à l’écru puis au blanc cassé.

La laine de broderie :

La laine de grosseur variable est teinte à la toison, puis filée à la main en 4 points de broderie.

3 colorants végétaux pour 10 couleurs : plantes cultivées ou sauvages.

Trempages et séchages à l’air de la laine vont permettre des densités différentes.

– Garance ou rouge des teinturiers (Rubia tinctorum) : rouge rosé, orangé ou brun violet.

– Gaude (Réséda luteola) : jaune moutarde. En association avec pastel : beige ou vert foncé.

– Pastel des teinturiers (Isatis tinctoria) : différents bleus et verts.

Bien avant l’indigo des Indes, on utilisait à cette époque cette plante pour obtenir du bleu.

Quelle est la plus grande tapisserie du monde ? Celle de l’Apocalypse à Angers : 130 m de long et 6 m de haut. Du XIVe, et restaurée depuis 1849

Bayeux

Une suggestion discrète et un peu honteuse dans notre monde trop sérieux pour ne pas « humoriser » ?

Imaginez Guillaume le conquérant qui débarque à Omaha Beach en 1944, puis qui va non loin en terrasse pour déguster… une pâtisseries de Bayeux.

Ah, lézarder par hasard dans les arts de la table !

Mais tout abus nuit à la santé et, si nous avons le choix, faisons de l’exercice physique et pas la guerre.