Articles avec le tag ‘bleu couleur’

Le bleu (article adulte n°7)

Historique :

Pour le peintre, le bleu est une couleur froide, par opposition au jaune et au rouge du feu.
Le bleu est la couleur du ciel. C’est aussi la couleur de la mer et des eaux chaudes tropicales ensoleillées. Il peut être ambivalent : azur diurne, mais aussi le bleu profond nocturne, les veines.
Il symbolise parfois vérité, sagesse, paix (casques bleus), libération, simple, méditation, immortalité, infini, fidélité, pureté, évasion spirituelle, rêve, romantisme, amour, chance (oeil peint sur les bateaux), repos, inconnu divin, mais aussi le froid (robinet d’eau froide bleu), la mélancolie (blues musical). Autrefois rares et chers, les pigments bleus symbolisaient donc aussi la richesse.
On le trouve associé aux dieux de nombreuses religions.
Associé chez nous au masculin (comme le bleu du ciel de l’Égypte ancienne, et contrairement au bleu foncé féminin de la mer).
Nombreuses expressions liées au bleu : yeux bleus, fleur bleue, peur bleue, grand bleu, sang bleu, cordon bleu, être un bleu…
En France, les capétiens en font la couleur royale. Dans le sport, l’équipe de France est en bleu.
Le premier pigment bleu (Egypte) viendrait de l’azurite (carbone de cuivre qui varie du bleu azur au bleu de Prusse). Ils mettent au point le bleu d’Alexandrie ou égyptien (indigo) avec poudre de verre coloré au cuivre.
Puis les peintres utiliseront parfois le précieux lapis-lazuli (outremer).
Le premier pigment synthétique est le bleu de Prusse en 1704.
C’est la couleur la plus neutre et consensuelle chez les occidentaux. Dans les enquêtes d’opinion, elle est préférée dans les enquêtes, juste avant le rouge (mais vous préférez peut-être le jaune citron, et c’est très bien !)

 

Physique :

Le cyan est la couleur primaire de l’imprimeur ou du peintre. Il ne peut donc pas être obtenu par mélange des autres couleurs.
Un bleu plus foncé et violet, proche de l’outremer sera le bleu primaire des projecteurs lumineux en synthèse additive RVB (écrans d’ordinateurs et TV).

Appellations françaises usuelles de bleus (et bleus-verts) pour artistes :
Primaire ou cyan, outremer, cobalt, de phtalocyanine (monestial), de céruléum, de manganèse, de Prusse, d’indanthrone, indigo, hélio, de Paris, montagne, de Delft, permanent, minéral, véritable, transparent, cendre bleue, nuit, saphir, intense, bleu roi (bleu France), d’Angleterre, aigue-marine, azur et azurin, acier, barbeau, bleuet, canard, charrette, de minuit, dragée, électrique, fumée, givré, horizon, Klein, marine, maya, minéral, nuit, paon, pétrole, sarcelle, Tiffany, turquin, turquoise, denim, safre, smalt, bondi, majorelle, égyptien, pervenche…

 

 

Dans la pratique :

Quelques recettes de ciels à base de bleu :

Blanc + pointe de phtalo ou Prusse (bleu ciel)
Cobalt + blanc (bleu azur)
Blanc + Prusse + vert anglais (turquoise)
Outremer et vermillon + un peu d’orange de cadmium (zones sombres)
Outremer et vermillon (léger voile violet)
Blanc + bleu roi + pointe de rouge vermillon (ciel réchauffé de fin d’après-midi)
Blanc + bleu de cobalt + bleu ciel (ciel intense de beau temps)

Quelques recettes de mer à base de bleu :

Ombres : indigo, noir
Lumières : orange de cadmium, blanc

Une méthode parmi d’autres :
Bleu + un peu de jaune et de rouge + blanc. Faire quelques nuances de gris colorés clairs ou foncés : bleu outremer, violet, vert, rose.
A l’horizon : gris vert, bleu foncé, violet foncé. Près de la côte : vert émeraude, ocre, blanc.
Quelques touches épaisses dans les premiers plans.

Claude Monet

Claude Monet – Régates à Argenteuil – Huile sur toile 48 x 75 cm

 

 

 

Citations :

Quand je mets un bleu, ça ne veut pas dire le ciel.      H. Matisse
Le bleu attire l’homme vers l’infini.      W. Kandinsky
Nous faisons de la peinture, nous ne sommes pas des fabricants de vérités ou de maximes !      Picasso