PENSÉES ET CITATIONS : promenade de A à E

Un choix partiel évolutif : 2000 citations (de A à Z) portées en cascade par la brise.

Vérités partielles et leurs contraires à picorer, ou jolies portes ouvertes enfoncées par quelques sabots ?

Délice, poésie ou force des mots ?

Aphorismes, citations, maximes, pensées, réflexions classées par mots-clefs.

*

Les auteurs sont notés, si je sais. Sont-ils les inventeurs, ou juste les plus célèbres ?

Les miennes sont signées NL  /  Parent : CL 

Pensée, fleur
Panser par la pensée ou par les fleurs (ph NL)
– La nuit est l’Absence de lumière. De même, le mal est l’absence de bien. (CL)

– L’Absolu dans la matière et dans le temps crée des catastrophes. (Balzac)

– Rechercher l’Abstrait dans la peinture figurative. (CL)

– Plus l’art est Abstrait, moins chargé de sens, plus il se doit d’être beau. (CL)

– Je suis un Accident biologique qui fait ce qu’il peut. (J. Brel)

– Les Accouplements humains se commencent par le bas ou le haut. Les premiers ont moins de chance de durer que les seconds. (CL)

– Qui veut noyer son chien l’Accuse de la rage. (rendu célèbre par Molière)

– Il faut s’attendre à être Accusé de forfaits qu’on n’a pas commis, puis subir sans amertume. (CL)

– Accuser les autres permet de vider facilement le sac de nos imperfections. (NL)

– Actes et pensées sont confrontés aux dimensions de la résistance au néant. (CL)

– L’Action fait l’homme, la parole fait le marchand de tapis.

– L’Affectif pour moi : un rien qui est un tout. (NL)

– Le bien-être partagé est comme une banane. Est-ce banal de le dire ? Vive l’Affection sans régime, c’est un fruit doux qui glisse sur la peau. Tant que le pied ne glisse pas dessus, tout va bien. (NL)

– Les Affirmations extraordinaires nécessitent des preuves extraordinaires. (Carl Sagan, astronome exobiologiste)

Un scientifique est formé pour être prudent, sage. Mais faut-il se fermer à l’inattendu ? (Avi Loeb)

Donner un poids égal à tout, ou conservatisme extraordinaire qui nous maintient extraordinairement ignorants ?

– L’Age apporte-t-il savoir vivre, équilibre et sagesse, ou autorité et certitudes ? (NL)

– Pour avoir l’Age qu’on a, on se le répète tous les jours. (CL)

– Au niveau individuel ou international, plus on ferme les yeux sur l’Agresseur par crainte, plus on l’encourage à continuer.

– On ne peut négocier avec des Agressifs chroniques que s’ils sont en situation de faiblesse. (NL)

– Nous allons vers le jour où le nombre de fonctionnaires du ministère de l’Agriculture dépassera celui des agriculteurs. (Jean Amadou)

– Avant d’Aider les autres en les guidant pour leur bien, il faut être capable de leur fiche la paix. Difficile. (NL)

– Pour Aider, il faut le vouloir, que ce soit possible, juste et que ce soit accepté. (NL)

– Quand un beau jour se lève, comment le refuser ? De même, quand on est très Aimé(e). (NL)

– Aimer, c’est regarder ensemble dans la même direction. (Saint-Exupéry)

– Aimer ou ne pas aimer, voilà la question. (A. Breton)

– On protège ceux que l’on Aime. On aime ce que l’on comprends. On comprends ce qu’on a appris ou expérimenté. (NL)

– La pire des souffrances est celle de ne plus pouvoir Aimer. (George Bernard Shaw)

– On est sur terre pour essayer d’apprendre à Aimer, sans avoir besoin d’haïr d’autres gens. (NL)

– Ce serait bien d’Aimer d’une main une idée ou une personne, sans avoir besoin d’haïr de l’autre main. (NL)

– Dis à l’oreille à ceux que tu Aimes les mots d’Amour que tu connais « je te comprends, pardonne-moi, s’il te plait, merci… ». Démontre à tes êtres chers combien ils comptent pour toi. (Gabriel Garcia Marquez)

– Si je savais que ce sont les dernières minutes que je te vois, je te dirais « je t’Aime » en ignorant que tu le sais déjà. (G. G. Marquez)

– Quand tu Aimes, il faut partir. (Blaise Cendrars)

– Le verbe Aimer est difficile à conjuguer : son passé n’est pas simple, son présent est imparfait et son futur est toujours inconditionnel. (Jean Cocteau)

Voir également une belle phrase proche, au mot « Passé ».

– Il faut Aimer les autres hommes pour leur laisser un message, une œuvre d’art. (CL)

– Si on enlevait l’Air du ciel, les oiseaux tomberaient. L’air est beau mais tu peux pas le voir, doux et tu peux pas le toucher. C’est comme mon cerveau. (JC Van Damme)

– Si tu mets ceux qui brassent de l’Air d’un côté et ceux qui te pompent l’air de l’autre, tu as la climatisation gratuite. (Wad et Gilles)

– L’Alcool est responsable de beaucoup de morts… et de naissances.

– Je suis étonné que l’alcootest donne le nombre de g d’Alcool dans le sang, sans indiquer le cépage et le millésime. (O. de Kersauson)

– Le sobre est la réincarnation du chameau. L’Alcoolique est la réincarnation de l’éponge de mer. (Professeur Choron)

– Une Ambition de l’homme est de contenir dans son cerveau la totalité du monde. (CL)

– Étonnamment monotone et lasse… est ton Âme en mon automne, hélas ! (Louise de Vilmorin)

 Âme : ce qui relie l’être humain à sa source extra-terrestre ?

– L’Âme exprime la conscience du corps par lui-même. (CL)

– Les grecs disaient que l’Âme se promène sur la peau, à l’intérieur de l’homme pour les chrétiens. (M. Riboud)

– Les chemins de l’Âme humaine sont si tortueux, ciel ! (NL)

– Tout est immortel, sauf l’Âme ? C’est le mal de l’âme. (Lucrèce) A creuser !

– L’émotion dans l’union des corps fait penser que l’Âme et le corps ne font qu’un. (CL)

– Si Âme (mot difficile aujourd’hui) et corps ne font qu’un, il y a un mot de trop. (CL)

– Il ne faut pas écouter les bruits du monde, mais le silence de l’Âme. (JC Van Damme)

– Si l’Âme et le corps ne font qu’un, l’un fait peut être partie de l’autre, ou inversement. Leur séparation : absurde ? (CL)

– Le chemin de l’Âme passe par la simplicité et la naïveté. (CL)

– Le corps est l’une des forme de l’Âme. C’est le corps qui se regarde (CL)

– Un Ami est quelqu’un qui vous connait bien et qui vous aime quand même. (Hervé Lauwick)

– Quand on est hargneux, on considère l’ennemi de son ennemi comme son Ami.

– Ceux qui veulent que les Amis de leurs amis soient amis autour d’eux comme des planètes autour du soleil, sont épuisants comme le seau qui aime tant puiser l’eau du puits. (NL)

– Vouloir que les Amis des amis soient amis est naïf, au mieux. (NL)

– Vouloir que les Amis des amis soient amis autour de soi, c’est considérer que la terre est au centre de l’univers. (NL)

– Quatre sortes d’Amis sont utiles : droits, fidèles, cultivés, chaleureux.

Quatre sont néfastes : faux, mous, bavards, désagréables. (NL)

– Qu’est-ce que l’Amitié ? une île aux trésors. (Aldebert)

– Les bonnes Amitiés sont comme les flatulences, on apprécie surtout les siennes. (Michaël Youn)

– Pour qu’une Amitié homme-femme dure, il faut peut-être le concours d’une petite antipathie physique de l’un. (CL)

– L’Amour ne se mesure pas aux respirations, mais par les moments à couper le souffle.

– L’Amour n’est-il pas aussi une affaire d’intérêt ? (CL)

– Amour : physique qui attire, mental qui retient.

– Dans l’Amour, un regard émouvant renverse des années de calculs et sagesse. (Mythe de Faust)

– L’immortalité par l’Amour qui est l’oubli de soi, le voyage dans les autres. (CL)

– Pendant l’Amour, il est des moments où l’un est à jeun et l’autre soul. (CL)

– L’Amour de la tête aux pieds et l’inverse. (CL)

– Il n’y a pas d’autre mort que l’absence d’Amour. (René Barjavel)

– L’Amour sexuel n’est pas tout l’amour. Il est suspect, mais le plus complet car il accorde corps et sentiments. (CL)

– Quand l’Amour est parti, un abîme de temps s’ouvre et les distances deviennent infranchissables. (CL)

– Comment vit-on quand on n’existe pas, ni d’Amour, ni dans son travail ? (NL)

– Amour : est pris qui croyait prendre. (CL)

– L’Amour dans les plaisirs de la chair, c’est l’innocence de l’enfance et des bêtes. (CL)

– Le thermomètre de l’Amitié et de l’Amour s’exprime dans le respect. (NL)

– On ne peut jamais se reposer sur l’Amour, et pourtant c’est sur l’amour que tout repose. (J. Rostand)

– Amour : rare moment de vide aboli. Lier corps et âme dans tous les sens possibles ! (CL)

– L’Amour seul n’existe pas, sauf en rêve. Il n’y a que des preuves d’amour.

De même pour la paix, il n’y a que des preuves de paix. (NL)

– En Amour, passer de la légèreté, aux enfants sur le long terme ! (CL)

– L’Amour de soi a la saveur des meilleures choses. Quelle puanteur au bout d’un moment. (CL)

– Rencontre Amoureuse : basculement possible de deux vies dans une direction nouvelle. (CL)

– Le désir Amoureux est une folie sans laquelle la terre serait un désert. (CL)

– On ne devient pas Amoureux en dénichant la personne parfaite, mais en apprenant à connaître parfaitement quelqu’un d’imparfait. (Sam Keen)

– Confusion entre le beau et l’Ancien ! (CL)

– Après quelle carotte courent les Ânes ? (CL)

– D’ici ou d’ailleurs, histoires et Anecdotes sont le croustillant de la vie. (NL)

– L’Homme rencontre constamment sur son chemin l’Animal qui est en lui.

– La merveille naturelle des Animaux est de se mouvoir détachés. (CL)

– Les petits Animaux spermatozoïdes qui pensent aux ovules, poussent les grands animaux à assaillir les femelles.

Qui a commencé ? (CL)

– Apaisement d’un soir d’été. (CL)

– Il n’est pas facile d’Apporter à ceux qui ne vous apportent rien. (CL)

– Apprendre sans réfléchir est vain. Réfléchir sans apprendre est dangereux. (Confucius)

– Tomber, c’est Apprendre, mais faut-il tout apprendre ? (NL)

– Avoir la curiosité et l’humilité d’Apprendre chaque jour, c’est aussi accepter d’être l’inculte du lendemain. (NL)

– Par courrier, le facteur humain m’informe que la soif d’Apprendre par la curiosité, c’est humain et ce n’est pas la « faim » des haricots. (NL)

– Ce qui est honteux, ce n’est pas de ne pas savoir, mais de ne pas vouloir Apprendre.

– Quand vous peignez un Arbre, ayez la sensation de monter avec lui quand vous commencez par le bas. (Matisse parlant de prof chinois)

– L’Arc-en-ciel de pluie et lumière n’a pas de frontière. (NL)

– L’Architecte ne pourra rien faire de bon si le client n’a pas la volonté d’une architecture, mais veut juste faire une bonne affaire. (CL)

– Entre l’Architecture et la vie, c’est toujours la vie qui a raison. (Le Corbusier)

– Les colonnes sont à l’Architecture ce que le chant est à la musique. (Stendhal)

– Il n’y a pas de grands Architectes, il n’y a que de grands clients. (A. Perret)

– Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson pêché, alors vous découvrirez que l’Argent ne se mange pas. (Wad et Gilles)

– Les humains ne refusent jamais l’Argent. C’est ce qui les différencie des animaux.

– L’Argent porte la simplicité mathématique du complexe qu’il résume. (CL)

– L’Art est une construction qui débouche sur une émotion. (CL)

– On donne un prix à l’Art, par convention pure. (CL)

– L’Art intéresse nos sens, comme la vie qui lie le cerveau au corps. (CL)

– Art : forme de communication qui dépasse la fonction et l’utilité, avec sentiments et émotions. (CL)

– L’Art est la fleur de l’homme. (CL)

– L’Art exprime la vie qui se situe dans l’espace et le temps. (CL)

– Art : antidote de la folie. Homéopathie ? (CL)

Art : Un Atelier de création est un petit aérodrome d’avions de papier. (NL)

– Le but de l’Art est de figurer le sens caché des choses et non leur apparence qui n’apparaît pas dans la contour extérieur. (Aristote)

– Art : religion des sentiments, des sensations, de l’émotion et de la construction mentale. (CL)

– L’Art est souvent une interprétation humaine de la nature. Dans « lard », par instinct animal, presque tout est bon. 

Dans le végétal, il suffit de se cultiver un minimum, comme une botte de radis. Est-ce raconter des salades ? (NL)

– Art : monde rassurant de la technique, en rapport avec le monde inquiétant des sentiments. L’art exprime par des formes de pensées. (CL)

– L’Art plonge ses racines dans le plus profond de nous, y compris la matière. Sans elle, l’art n’est que rêve. (CL)

– L’Art : entre aléatoire, nécessité et émotionnel. (CL)

– L’Art apparaît quand la société se repose de la productivité. (CL)

– Art : signe fabriqué par l’Homme pour communiquer dans les émotions. CL)

– L’Art est-il un moyen de ne plus haïr son moi ? (Pascal)

– Art : construction matérielle animée par l’amour. Piège pour attraper la vérité. (CL)

– L’œuvre d’Art est un bout de rêve éveillé.

– L’Art est partout, car l’agriculture est pleine de vie donc de culture, comme le radis au paradis. (NL)

– l’Art est partout, dans le citron comme dans l’artichaut, que l’on soit pressé ou que l’on soit dur de la feuille.

Inutile donc d’en faire en dents de fer un coin d’enfer. (NL)

– Ce que l’Art est d’abord et ce qu’il demeure, est un jeu. (G. Bataille – Lascaux)

– L’Art : une fleur qui ne prospère que sur des terrains favorables. (CL)

– L’art est au centre de l’œuvre d’Art. (CL)

– L’Art enlève la poussière de tous les jours. (Picasso)

– L’Art  ne transforme pas le monde. Par un montage, il supprime le monde et en fait éclore un autre à sa place. (Ph. Soupault)

– Art figuratif : le sujet supporte l’art et le dévore (CL).

– Dans l’Art, l’académisme et la répétition rassurent. L’étrangeté dérange. (CL)

– L’Art : parade nuptiale de l’homme. (CL)

– L’Art est une chandelle de communication, une lueur, un cri de solitude dans la nuit. (NL)

– L’Art est une tentative apaisante d’arrêter la fuite du temps. (NL)

– Aucun Artiste ne possède la perfection, car l’art n’a pas de limite. (CL)

– Horreur du narcissisme des Artistes ! (CL)

– L’Artiste n’est qu’un catalyseur, comme le parent avec son enfant. (CL)

– Etre un Artiste, c’est avoir le temps. (CL)

– Un Artiste n’est pas un précurseur. Il ne fait que refléter son temps et le graver dans l’Histoire. (Varèse)

– Un Artiste qui vend n’est pas un précurseur. Il reflète son temps et le grave dans l’Histoire. (CL)

– Un Artiste qui sort de son temps est rare. Les autres sont de tel siècle. (CL)

– L’Artiste est conservateur, car il tente d’arrêter le temps par son œuvre, pour exister. (CL)

– Les Artistes ou auteurs anciens touchent encore quand ils sont vivants dans leurs œuvres. (CL)

– L’invention Artistique se fait dans un vide à combler.

– La création Artistique est plus un chemin parmi d’autres qu’une pyramide de niveaux techniques. (NL)

– Ascenseur social : quand il marche mal, prendre l’escalier de l’effort sans céder aux sirènes, par la valeur travail. Paradis ou enfer ? Pardi, il faut le faire. (NL)

– Il est tentant pour une Assurance de louer un parapluie par beau temps.

– Ceux que nous aimons et qui ne sont pas avec nous, sont comme des Astres qui tournent, liés et éloignés. (CL)

– Astrophysique : monde mathématique immense qu’on ne peut toucher. (CL)

– Un Athée ne s’en vante pas. (CL)

– Rejeter l’Athéisme : retrancher quelque chose de rien ?

– Athéisme : est-ce rien, une méfiance de l’endoctrinement ou une philosophie personnelle ? (NL)

– Plus fort que la tique qui pique en automatique par l’alcool… hic, il y a l’Atomique qui champignonne. 

Si cela arrive, nous perdrons les délices de la corvée de ménage dans le salon vitrifié à chaud. (NL)

– Le mot Attentat peut être amusant, quand il est imaginé et s’il s’agit de… pudeur. Surtout si on le compare à un attentat (le même mot) dans le genre… betterave rouge. (NL)

– Même si l’on agit, la vie n’est qu’une longue Attente. Chacun attend d’être reconnu tel qu’il est ou croit être.

– Le lundi, je suis comme Robinson Crusoé : j’Attends Vendredi.

– Nous ne connaissons pas l’Au-delà car c’est la condition de notre vie. De même, la glace ne peut connaître le feu qu’à condition de s’évanouir. ( Jules Renard)

– Les enregistrements Audio demandent une imagination d’aveugle. (CL)

– L’Autorité est aussi une méthode pour stimuler son intelligence aux dépens des autres. (NL)

– S’ouvrir à l’Autre, c’est s’ouvrir à soi.

– Se faire un enfer des Autres dans sa tête ! (CL)

– Le premier obstacle pour atteindre les Autres, le tremplin de soi-même. (CL)

– La vie avec les Autres : un bout de chemin ensemble. (CL)

– J’aime les Autres enfouis au fond de moi, eux si difficiles à supporter dans la réalité. (CL)

– Comment abolir le vide qui nous sépare les uns des Autres ? C’est cela, le mal. Serrez-vous les uns contre les autres. (CL)

– Etre Authentique dans ce qu’on fait, amène à être copiable mais difficilement imitable. (NL)

– Tourner une page de sa vie, c’est feuilleter son Avenir.

– Il y a des jours Avec et des jours sans, et les jours sans, il faut faire avec.

– L’Avenir est devant. Il est dans le dos à chaque fois que l’on fait demi-tour. (Pierre Dac)

– L’Avenir dure longtemps. (Ch. de Gaulle)

– L’Avenir est du passé en préparation. (P. Dac)

– L’Avenir est une promesse. (Mama Cass)

– On est Aveugle pour une partie du monde, afin de mieux voir l’autre. (CL)

– Il n’y a pas de pire sourd et Aveugle que celui qui ne veut entendre ni voir.

– Lire par dessus l’épaule d’un Aveugle qui lit en braille, fait que l’on est soi-même comme aveugle. (CL)

– Aveuglement, ne pas juger : « Pourquoi regardes-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère, et ne remarques-tu la poutre qui est dans le tien ? » (Evangiles) De nombreuses expressions équivalentes à travers le monde.

– On peut tout faire avec une Baïonnette, sauf s’assoir dessus. (Charles Maurice)

– Un Baiser est un serment fait d’un peu plus près. C’est un secret qui prend la bouche pour oreille. (Edmond Rostand)

– Le Baiser est la plus sûre façon de se taire en disant tout. (G. de Maupassant)

– Le Baiser sur les lèvres a été inventé par les amants pour ne pas dire de bêtises. (Tristan Bernard)

– Un premier Baiser, ça ne se raconte pas. Ca se vit, alimente les rêves et crée les premières insomnies. (Marguerite Beaudry)

– La Beauté féminine est utile, fonctionnelle, génitrice. (CL)

– Y’a-t-il une Beauté qu’on ne songe posséder ? (CL)

– La Beauté en action est mieux que la simple beauté, car elle entraîne la vie. (CL)

– La Beauté des femmes passe, mais elles sont vivantes. Celle des statues semble éternelle, mais elles sont de pierre. (CL)

– La Beauté des femmes n’est jamais qu’une promesse de bonheur. (Stendhal)

– Pour immortaliser la Beauté, on substitue le corps par une effigie en marbre qui se retrouve au musée, sans bras ni tête… et laisse de marbre. (CL)

– La Bienveillance non intrusive, oui. (NL)

– Le comble du Bifteck ? Etre obligé de se cacher des végétariens comme un bifteck haché à la retraite, à cause d’une carrière hachée. (NL)

– Qu’on soit jeune ou pas, par la douce complicité d’offrir ou recevoir, on a tous besoin, parfois ou souvent, d’une Béquille pour soutenir les jambes ou la tête. (NL)

– Les seules personnes dont on a Besoin dans la vie sont celles qui ont besoin de nous dans la leur.

– Certains me prennent pour Google. Ils me cherchent juste quand ils ont Besoin de quelque chose.

– Malgré ce qu’il pense, l’homme ne fait qu’accompagner la femme dans son Besoin de maternité. Aimer ses enfants est par la suite naturel.

– C’est bête, ce n’est pas l’âme qui m’intéresse, mais la Bête au fond de l’homme et le corps sentimental des choses : corps de la musique, corps de la peinture… (CL)

– La Bêtise est la graisse du cerveau. C’est se dire « je vis et ça me suffit ». (J. Brel)

– Vouloir faire du Bien en imposant ses vues, c’est souvent faire du mal. (NL)

– Vrai, Bien, utile : voir au mot Médire pour le test du triple filtre de Socrate.

– Le véritable Bien se trouve dans le repos de la conscience (Claire Villeneuve).

– Ce qui est Bien est beau, ce qui est mal est laid. (Antisthène)

– Le bruit ne fait pas de Bien, et le bien ne fait pas de bruit. (Saint François de Sales)

– Blanc ou noir, ce qui est Binaire est rare.

On peut prouver tout et son contraire avec des vérités partielles. Cela permet de penser n’importe quoi à la place des autres. (NL)

– La meilleure Biographie de l’artiste est son œuvre. (CL)

– Jolis noms de Bistrots : « L’abreuvoir », « Au 20 sans O » (CL)

– On est tous Bizarres car différents. Il serait si ennuyeux que nous soyons des clones. On serait alors des clowns tristes. (NL)

– Bobo dans la tête : « On a tous au fond de nous des longs chemins de cailloux, des pianos sur les épaules et des grosses larmes de saule, des sentiers plus lumineux qui mènent aux matins heureux, et cette force qui nous charrie et nous fait aimer la vie ». (Chanson « Bobo » des Cowboys Fringants)

– C’est quoi le Bon temps ? c’est ta main dans la mienne. (Aldebert)

– Pour peu que le Bonheur survienne, il est rare qu’on se souvienne des épisode du chemin. (Brassens, « Les passantes »)

– Le Bonheur ne se donne pas, ne se reçoit pas. Il faut se pencher pour le piquer par petits bouts, comme avec un cure-dents. (NL)

– Le Bonheur, c’est pouvoir choisir le moment d’être heureux.

– Lorsqu’une porte du Bonheur se ferme, une autre s’ouvre et devrait fixer l’attention.

Je fuis le Bonheur pour qu’il ne se sauve pas. (Francis Picabia… puis Gainsbourg) 

– Le secret du Bonheur est de désirer à l’infini, donc peut-être de ne pas accomplir. (CL)

– Le Bonheur est la seule chose qui double, si on la partage.

– On ne diminue pas le Bonheur en le partageant. (Bouddha)

– Un des secrets du Bonheur : échapper à soi-même. (CL)

– Le Bonheur ? Le moment où les « emmerdes » se reposent. Et là, il faut faire attention de ne pas le réveiller. (« Itinéraire d’un enfant gâté », le film)

-Le Bonheur : une accalmie entre 2 tempêtes, une oasis au milieu du désert. (CL)

– Le Bonheur est l’épreuve surmontée.

– Le Bonheur dans l’insouciance est l’attention portée au présent. (NL)

– Le Bonheur est le sourire en retour d’une aide discrète apportée, sans donner de leçons d’humanité aux autres. (NL)

– Le Bonheur est un moment sucré. S’il est sans sucre et ne « nique » pas les dents, c’est bien aussi. (NL)

– Quel Bonheur de communiquer en paix ! (NL)

– Entre deux catastrophes, la vie, et si possible le Bonheur. (CL)

– C’est quoi le Bonheur ? maintenant ou jamais. (Aldebert)

– Le premier Mai, c’est pas gai. Je trime, a dit le muguet. Muguet, sois pas chicaneur car tu donnes du Bonheur. (Brassens)

– Les mots gentils en confiance, quel Bonheur ! (NL)

– Le Bonheur, c’est être libre comme l’oiseau, sans savoir qu’on finira sous la patte d’un chat. (CL)

– Dans le Bonheur, on doit s’attendre au pire, qu’il cesse. (CL)

– Le Bonheur est cerné d’incertitudes, de risques, une île au milieu des précipices et tempêtes. (CL)

– Retrouver en réconciliation quelqu’un qui a également de la bonne volonté et de l’humilité, ou simplement avoir une émotion de larmes positives au bord des yeux : quel Bonheur ! (NL)

– On reconnaît le Bonheur au bruit qu’il a fait en partant. (J. Prévert… ou Louis Jouvet)

– Dans la privation du Bonheur, le désir seul subsiste. (P. Claudel)

– Bonheur : instant privilégié, éternisé par un artifice (pensée, art). (CL)

– Le Bonheur est un joli nuage qui passe, un pétale de rose jeté dans un torrent. (CL)

– Le pommeau de douche n’est pas un micro pour chanteur en amateur matinal, mais il fait pleuvoir de la Bonne humeur. Tant pis pour les voisins qui pourront faire hiberner leurs oreilles quelques minutes. (NL)

– L’horreur humaine se plait avec délice à s’abriter derrière des dogmes de Bonnes intentions. (NL)

– La Bonne volonté dans l’ignorance fait des dégâts. (A. Camus)

Donner des leçons de ses croyances et vérités partielles est un peu la même chose. (NL)

– La seule chose qui est bonne sans qualification est la Bonne volonté. (Emmanuel Kant)

– La Bonne volonté raccourcit le chemin.

– Quand la foule « propagandée victime » devient Bourreau et complice, quelle est sa culpabilité ? (NL)

– Il avait fait tant de Bruit sur terre qu’on avait été obligé de le mettre dans le dictionnaire. (CL)

– Les Brunes ne comptent pas pour des prunes (Lio). Mais comment faire la différence entre une Blonde naturelle et une dépigmentée qui s’est épilée d’un possible accidentel poil dans la main ? (NL)

– Un bouc sent la lavande, comparé au besoin du Bouc émissaire nécessaire pour pouvoir aimer. (NL)

– Cacher bien des choses, sauf la vérité.

– Mentez, Calomniez, il en restera toujours quelque chose. (proverbe latin)

– Les Calories sont des petits monstres qui s’introduisent la nuit dans votre garde-robes et qui rétrécissent vos vêtements.

– A la Campagne, on devient sage. On voit tous les jours les vers qui nous dévoreront. (CL)

– Cannibalisme : confusion regrettable entre le bipède et la confiserie préférée. (NL)

– Chaque homme a 3 Caractères : celui qu’il a, celui qu’il montre et celui qu’il croit avoir. (Alphonse Karr)

– Enfoncer les gens dans une Case par le métier, la culture, la religion, la politique ou… ? Ouille ! (NL)

– Le Casino est comme la vie : faites vos jeux, rien ne va plus. (CL)

– « Il faisait tellement de bruit dans le monde, qu’il fallait bien qu’il devint Célèbre« . (CL)

– En couple avec le Célibat, jusqu’à ce que l’amour nous sépare. (Angélina Chevalier)

– Nous sommes, à un moment de notre vie, comme les juges de Galilée. Nous croyons être au Centre, alors que nous tournons autour du soleil. (CL)

– Se sentir au Centre du monde, mais savoir que non. (CL)

– La véritable image de l’infini est le Cercle, le zéro (qui veut dire œuf, semence en phénicien).

Or, le cercle est en même temps la parfaite image du fini, de la création réalisée. (Claudel)

– La Certitude unique enferme dans une prison dorée. (NL)

– Soyez le Changement que vous voulez voir dans le monde (Gandhi)

– Tout le monde veut que ça change mais personne ne veut Changer. (A. Einstein)

– Une Chanson est un poème qui prend l’air.

– La Chanson est plus grande que la somme de la musique et des paroles qui la complète.

 Chanson : « Plus fort est le texte, meilleure est la musique » (J. Ferrat).

– Vive les lendemains qui Chantent… et tant pis si ça fait pleuvoir. Il faut bien un peu d’eau pour faire pousser les carottes nature. (NL)

– Porter le Chapeau pour les bêtises des autres… prend la tête. (NL)

– Un homme ou une femme de communication qui bénéficie de Charme, hypnotise. Ce charme peut anesthésier et éteindre les neurones qui écoutent, donc troubler le sens du message. (NL)

– Chat : apologie sympathique de la paresse. (CL)

– Un Chef est un homme qui a besoin des autres. (Paul Valéry)

– Comme maire, je dois veiller au bon état des Chemins ruraux. Comme poète, je préfère les voir mal entretenus. (Jules Renard)

– Des Chercheurs qui cherchent, on en trouve, mais des chercheurs qui trouvent, on en cherche. (Pierre Dac)

– Le Cheval est une source d’énergie par les poulains à vent.

– Quand on veut noyer son Chien, on dit qu’il a la rage.

– Les Chiffres sont de petits êtres fragiles qui disent ce que l’on veut quand on les torture.

– Toute la vie est une affaire de Choix. Cela commence par… le téton ou la tétine ? Et cela s’achève par… le chêne ou le sapin ? (Pierre Desproges)

– La Chute n’est pas un échec. L’échec est de rester là où on est tombé. (Socrate)

– Le Ciel est surtout noir ou bleu. (CL)

– Cimetière : endroit où des gens qui se croyaient indispensables sont allongés et sages. (CL)

– Illusion envoûtante du Cinéma : être voyeur. (CL)

– Le Cinéma anime des fantômes qui vivent de leurs ombres projetées sur des écrans blancs. (CL)

– Mesure écologique pour sauver une Circulation parisienne au bord de l’asphyxie : la mise en place de la pratique du bouche-à-bouche de métro. (Pierre Dac)

– L’homme a-t-il son plus haut degré de Civilisation lorsqu’il s’éloigne de l’animal ? Ou l’animal est-il compris dans l’homme, comme l’âme dans le corps ? (CL)

– Le premier homme à jeter une insulte plutôt qu’une pierre est le fondateur de la Civilisation. (S. Freud)

– Chacun choisit de nourrir son côté Clair ou son côté sombre. (NL)

– Quand un homme dit des Cochonneries au téléphone à une femme, c’est du harcèlement. Quand c’est l’inverse, c’est 2 € la minute.

– Si n’êtes point Cocu vous semble un si grand bien, ne vous point marier en est le vrai moyen (Molière).

– Le Cœur est une pompe sentimentale, émotive. (CL)

– A la place d’utiliser nos mains pour dessiner des Cœurs, on ferait mieux d’utiliser notre cœur pour faire demain.

– Le Coït est une infime partie de la vie, un bref détail à l’origine de notre vie. (CL)

– Le peintre doit obéissance à une logique Colorée, pas à la logique du cerveau. (Cézanne)

– Les Combattants recruteurs, fatigants de certitudes colériques et bonnes intentions, qui veulent sauver le monde derrière eux, mettent devant leurs drapeaux de jolies vitrines consensuelles, colorées, souriantes, musicales et festives. (NL)

– La vie serait une Comédie agréable si l’on n’y jouait pas un rôle. (Diderot)

– Les animaux ne sont pas les Commerçants les plus actifs sur terre. Pourtant, les guerres commerciales peuvent être bestiales. (NL)

– Le Commerce est distribution, communication, psychologie, astuce, technique. C’est la porte d’entrée pour éclairer l’art. Le commerce rend visible et est donc lui-même tout l’art du monde. (NL)

– La tarte à la crème de la Communication est l’enfumage par vérités partielles. (NL)

– La Communication de qualité mutuelle ouvre au meilleur de soi-même. (NL)

– Bonne Communication : écoute partagée bienveillante, pas de questions fermées ni d’idées reçues, respect. (NL) 

 Communication : souvent, ce sont les rapports entre les êtres qui sont mauvais, plutôt qu’eux-mêmes. (CL)

– La clef d’une bonne Communication passe par la serrure de simples questions ouvertes. (NL)

– Une Communication de qualité par questions ouvertes (véritable choix des réponses) permet d’éviter d’attendre que l’autre nous devine en évoquant la magie de l’amour. (NL)

– Insuffisance de Communication = pensées tordues. (NL)

– Penser à la place des autres est le degré zéro de l’écoute dans la Communication. (NL)

– Une bonne Communication est à la source de tout lien positif : regard ; geste ; action ; mot dit ou écrit à la plume, au pinceau…

Qu’elle soit en chêne ou en hêtre, une palissade de bois rassurante ou une Lapalissade de La Palice fait parfois du bien aux êtres par de jolies petites chaînes en liens de bijoux. (NL)

– Difficultés de Communication, et ce n’est qu’entre deux personnes. Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous avez envie d’entendre, ce que vous croyez entendre, ce que vous entendez, ce que vous avez envie de comprendre, ce que vous croyez comprendre, ce que vous comprenez… (B. Werber)

– Communiquer n’est pas deviner ce que pense l’autre, mais lui demander aimablement et directement, sans écouter les rumeurs. Il faut écouter et faire parfois avec une réponse qui ne convient pas. (NL)

– Mal ou ne pas Communiquer amène à penser n’importe quoi des autres. (NL)

– Sous le Communisme, certains sont plus égaux que les autres. Bon, parfois aussi ailleurs, il est vrai !

– Les bonnes pensées sont les meilleures Compagnes.

– Supposer que l’on a plus de Compassion que les autres, c’est encore et toujours penser mal à la place des autres. Fatigant. (NL)

– Complots : croire et relayer facilement les complots et rumeurs naît de l’impatience, du manque de confiance dans les métiers et les compétences imparfaites mais complémentaires entre elles. (NL)

– C’est quoi un Compliment ? un baiser invisible. (Aldebert)

– Pour Comprendre (un peu) les Comportements mâle-femelle, observons au microscope l’ovule et le spermatozoïde. (CL)

Note complémentaire : avoir un peu de recul et d’humour ?

– La mère du Con est toujours enceinte.

– Après la mort, l’esprit quitte le corps… sauf chez le Con. Chez lui, ça se passe de son vivant.

– Quand on est mort, on ne sait pas qu’on est mort. C’est pour les autres que c’est difficile. Quand on est Con, c’est pareil.

– Les personnes âgées, abîmées par la vie, furent Conçus dans la rencontre amoureuse, la jeunesse et le plaisir. (CL)

– L’homme est un Condamné qui ne connaît pas son heure, qui va ouvrir une porte sur un écran où toutes les croyances nées de l’imagination peuvent venir s’inscrire. (CL)

– 5 choses que l’on ne peut plus récupérer : le caillou après l’avoir lancé ; le mot après l’avoir dit ; l’occasion après l’avoir manquée ; le temps après qu’il soit passé ; la Confiance après l’avoir perdue.

– La meilleure façon de ne pas être gêné par un Confinement sanitaire ? Avoir une vie toujours confinée, par choix, habitude ou nécessité. (NL)

Connaissance : par le travail et en visitant des impasses. (NL)

– Pour mieux voir, il faut parfois fermer les yeux. De même, pour mieux Connaître les autres, il faut s’isoler pour mieux se connaître. (CL)

– Il faut avoir Connu la douleur pour apprécier la santé, la détresse pour apprécier l’amour.

Il faut avoir connu le mensonge pour apprécier la vérité, le malheur pour apprécier le bonheur.

Il faut avoir connu la solitude pour apprécier le partage, l’ignorance pour apprécier le savoir.

Il faut avoir connu la lâcheté pour apprécier le courage. Il faut avoir connu la mort pour apprécier la vie !

– Les Conquérants du monde ne croient qu’au quantitatif. Le grain de sable dans la main est ainsi tout un monde lorsqu’on le considère avec attention et patience. (CL)

– Donnez-moi un levier, un point fixe et je soulèverai le monde (Archimède). Donnez-moi vingt-six soldats de plomb et je Conquerrai le monde (Gutenberg). Donnez-moi un ego surdimensionné + aucune compassion et je conquerrai le monde (NL).

– Ma Conscience est qui je suis. Ma réputation est ce que les autres pensent de moi. (NL)

– La moitié du monde Contemple l’autre : spectateurs et acteurs. (CL)

– Si on retire les Contradictions des sujets de société, il ne reste que les dogmes et les slogans. (NL)

– Je suis suffisamment grand pour contenir des Contradictions. (W. Whitmann)

– Souvent, deux souvenirs Contradictoires sur un même fait ne sont pas le fruit d’un vilain mensonge : dialogue nécessaire dans la bienveillance mutuelle. (NL)

– Ce qui permet la réussite de certains, c’est le Contrôle de leurs nerfs et leurs sens, qui sont la condition de rapports réussis. Cela permet aussi de maitriser les nerfs des autres. (CL)

– Mieux vaut conserver son incertitude que de Convaincre en persécutant autrui. (René Char)

– C’est la Conviction totale qui massacre.

– Ce qui entre dans le Corps : l’air et l’O2, la nourriture, les bruits, les images, le sperme.

Ce qui en sort : CO2, excréments, paroles, enfants. (CL)

– Le Corps : une des formes de l’âme. Tous les corps peuvent avoir une spiritualité cachée, mais toutes les idées ne s’incarnent pas. (CL)

– La Couleur appliquée sur un matériau de construction vieillit mal. Elle sert surtout à enjoliver une architecture ratée. (CL)

– Couples : les femmes attendent des hommes qu’ils changent pour leur ressembler tout en étant complémentaires. Les hommes attendent des femmes qu’elles ne changent pas.

– La vie en Couple, c’est quatre C : compromis, complémentarité, câlins, cul.

– Dans un Couple, on se trompe soi-même. (CL)

– Couples. En pensant aux enfants, les femmes confondent amour et sécurité. Les hommes confondent amour et désir. (NL)

– Drame des Couples : que l’amour ne soit que du sexe avec des trucs autour. (CL)

– Le thermomètre de la bonne entente du Couple est le respect.

On peut mettre le thermomètre dans l’oreille pour une bonne écoute, ou ailleurs pour la sensation spéléologique ou illogique. (NL)

– Un moment de Courage est un moment de manque d’imagination. (NL)

– Courir toujours permet de gagner du temps, d’éviter soigneusement l’essentiel des émotions de vie. (NL)

– Plus le Corps est fort, plus il obéit. Plus le corps est faible, plus il commande. (JJ Rousseau)

– Il y a plus de Courage que de talent dans la plupart des réussites.

– Covid : il faut tous co-écoper pour pas couler. Quelle écope, cette époque ! (NL)

– La Covid n’empêche pas de vivre et c’est le plus important, mais c’est un peu un tue-l’amour pour ceux qui veulent rencontrer.

Si c’était une fable, ce serait celle de deux hérissons qui ont froid à la St Valentin : ils se rapprochent pour se tenir chaud, mais pas trop pour ne pas se piquer. (NL)

– On se méfie des grands Créateurs comme de sorciers déconcertants. (CL)

– La peur de l’ennui comme moteur de Création. (CL)

– L’esprit affolé qui veut Créer, impatient de ne pouvoir inventer, se tourne vers le passé récent ou ancien. (CL)

– Deux façons de Créer : travail quotidien, ou pratique de son art si on a quelque chose de nouveau à apporter. (CL)

– Le Criminel est un suicidaire. (CL)

– Dans le marigot de la planète, il y a toujours un Crocodile plus gros que l’autre. (NL)

– Dans le langage d’aujourd’hui, « je Crois » veut dire « je doute ». (CL)

– L’important est de Croire à quelque chose, contestation ou pas. C’est ainsi qu’on déplace des montagnes. (CL)

– Les hommes ne cherchent pas à connaître, ils veulent Croire. (CL)

– Les faits sont éloignés de ce qu’on veut Croire.

– Pour Croire avec certitude, il faut commencer par douter. (prov polonais)

– Se Croire un inventeur magicien génial en mixant des torchons sales et des serviettes propres pour en faire de la crème chantilly, c’est croire au père Noël à Pâques… ou juste de la poésie sans prétention. (NL)

– L’homme cherche et trouve ses Croyances en les divinisant. Il s’y accroche comme à une bouée dans la mer des incertitudes. (CL)

– Quand la Croyance met KO le travail d’apprentissage, l’humanité souffre. (NL)

– Croyant : l’homme réduit à son animalité ne peut voir Dieu. Il pense à l’immensité de l’univers et rencontre Dieu dans sa mémoire des mystères du commencement. La résurrection est inscrite dans la géométrie du monde qui n’est pas linéaire mais circulaire, dans un mouvement qui est révolution.

– Le Croyant pétri de certitudes ne cherche pas Dieu en lui-même, car il est certain d’être à l’intérieur de Dieu. (CL)

– Un Croyant a des incroyances. Un incroyant a des croyances. (CL)

– Les Croyants prennent les idées pour la réalité. (CL)

 Croyant Chrétien : partant de l’homme Jésus, ce supplicié sdf devient presque Dieu et réussit miraculeusement à perdurer avec le comptage du temps du monde, avant et après sa naissance. Il ressuscite simplement dans les consciences et fait une étonnante « carrière » posthume. (CL)

– Qu’on soit Croyant ou incroyant, qu’on doute ou affirme ne pas douter, il est rassurant de croire à quelque chose d’important, ou au moins intéressant. Incroyable ? (NL)

– Exemple de raffinement de Cruauté. Un SS : « dis-moi si je dois tuer ton père ou ta mère. Si tu ne réponds pas, je tue les deux ». (cité par Harry Musclich)

– Les bons Crus font les bonnes cuites (Pierre Dac).

– La Culture permet d’agrandir l’espace et le temps. (CL)

– La Culture est un marqueur de groupe humain. (NL)

– Agriculture et Culture sont de même nature. Tous deux sont d’importance négligeable dans leurs productions, par rapport à la puissance des distributions commerciales. (NL)

– La Cyprine est l’écume du désir sur la crête des lèvres.

– Danger : lorsque la femme se dénude, l’homme descend la tête et se perd. (CL)

– Ne pas connaître la Date de sa mort donne l’illusion d’une vie éternelle après celle-ci. (CL)

– Il y a Décadence économique lorsque la consommation dépasse la production. (CL)

– Décès : quand quelqu’un disparaît, une bibliothèque se ferme.

– Jadis, on était Décoré et content. Aujourd’hui, on n’est décoré que comptant. (Alfred Capus))

– Il généralise tellement qu’il est toujours Déçu par les choses et les êtres, car ils sont toujours particuliers. (supplice de Don Juan)

– Les Défaites se construisent sur l’échec moral des peuples.

– Défiance : « Ma réponse est non. Quelle était la question ? » (W. Allen)

– Les Déficits d’aujourd’hui sont les impôts de demain.

– Etre Déjanté neuneu est un peu de nœuds, un pneu de nous. (NL)

– C’est pourtant simple de Demander, plutôt que de croire religieusement que l’on devine les autres.

Sinon, on ne sait pas. C’est pourtant simple. (NL)

– Demander par une question ouverte, c’est accepter l’inattendu. (NL)

Démocratie : le pire des systèmes, à l’exclusion de tous les autres. ( Churchill)

– La Démocratie : confrontations apaisées.

– En langage diplomatique, les Démocraties sont imparfaites et les dictatures très imparfaites. (NL)

– Dentiste : faire vite pour ne pas avoir de dents à perdre. (NL)

– Quelques mots bienveillants désintéressés sont une prime contre la Déprime. (NL)

– On ne peut Descendre d’une souris que l’on sait trop petite.

Mais on peut descendre d’un bipède, à une certaine échelle de temps et par une courte échelle descendante. (NL)

– Le vêtement du Désespoir est sans intérêt. « En avant », avec un visage joyeux pour encourager et montrer notre amour. (CL)

– Qui n’est pas soumis au Désir des autres ? (NL)

– Le Désir est le propre de l’Homme. Il rend irrationnel et n’est pas l’élan vital.

– Si on retire la jouissance, il reste la puissance inépuisable du Désir. (CL)

– Vos Désirs sont des ordres, Madame. Vos désordres sont désirs. (CL)

– Ceux qui Détruisent font trop souvent croire qu’ils construisent, par leur force de conviction ou leurs réseaux. Et ça marche ! (NL)

– Dans un Deuil, c’est aussi nous-mêmes que nous pleurons.

Deviner ce que pensent les autres sans leur demander est un sport humanoïde fatigant. (NL)

– On Dévore ce qu’on aime. (CL)

– Végétaux et animaux, tout le monde s’avale pour ne pas rester seul. La carotte aimerait Dévorer le lion. (NL)

– Un bon Dictateur est fort ou mort. (NL)

– Un bon Dictateur fait du vélo. S’il ralentit sa fuite en avant, il tombe.

– Un bon Dictateur survit en crocodile par les armes, pour mouiller son marigot par les larmes et c’est la fin des haricots. (NL)

– La Dictature est prête à tout pour protéger son idole. (NL)

– Toutes les Dictatures ont besoin de mentir, de barreaux et de sang pour exister. Elles se différencient par des nuances historiques et culturelles. (NL)

– Beaucoup font avec leur « propre »  Dictature ou l’espèrent pour apaiser leurs colères… tant qu’ils ont du pain, des jeux et qu’ils ne sont pas écrasés. (NL)

– Un Dictateur  ne supporte pas la contradiction. Il fait de son peuple des objets modelables.

– Les Dictateurs sont fatigants. (CL)

– Les Dictateurs sont l’émanation des brutalités du peuple qu’ils soumettent. (CL)

– L’ennui avec les Dictateurs guerriers, c’est qu’ils obligent les pacifiques à faire la guerre. (CL)

– La monoculture a une odeur de Dictature. (NL)

– A l’intérieur d’une Dictature, tout est planifié. Les neurones de l’imagination du peuple se reposent dans un hamac. Confortable ? (NL)

– Dans une Dictature, la liberté d’expression dépend de la longueur de la chaîne. (Serguei Buntman)

– La Dictature se protège et se rassure par l’uniformité, y compris par les uniformes. (CL)

– Une Dictature a 3 mamelles généreuses : propagande, répression, bourrage de crâne. Séduire ou faire peur. (NL)

– La Dictature, c’est « ferme ta gueule ». La Démocratie, c’est « cause toujours ». (Coluche)

– Dans une Dictature, les gens savent que le clou qui dépasse appelle le marteau. Alors, le plus souvent, c’est l’exil chez soi.

– Naïveté simpliste + colère choisie = Dictature (NL)

– Dieu est un trou dans notre savoir. C’est un mot sur des forces mal connues qui prennent racine dans l’histoire des Hommes… et de l’univers ? (NL)

– On peut nier Dieu, il reste le nom. (CL)

– L’origine du mot Dieu, indo-européenne (dei), signifie « briller » (ou « donner la lumière »), mais tout ce qui brille n’est pas d’or. (CL)

– Nous honorons Dieu, moins parce que nous croyons à son existence que parce qu’il est l’émanation de nombreux hommes du présent et du passé. (CL)

– Dieu est un mot rêvé pour expliquer le monde. (Alphonse de Lamartine)

– Constatant ses limites, l’homme a inventé les Dieux qui remplissent les trous de notre savoir. (CL)

– Dieu est un masque commode pour dire ce qu’on veut. (CL)

– Les hommes inventent les Dieux avec culot, pour être les plus forts et par peur du vide. Quand des millions les prient, il est dangereux de s’y opposer. (CL)

– L’homme a fait Dieu à son image : aveugle. (CL)

 Dieu est un mot de passe dont on se sert quand on a épuisé toutes les réponses. (CL)

– Pour admettre Dieu, il faut accepter qu’il soit sourd, aveugle, muet, impitoyable, absolu. (CL)

– Dieu existe, puisque le mot existe, mais il est tellement grand qu’il risque de ne pas exister. (CL)

– Demander aux hommes d’expliquer Dieu, puisqu’ils sont responsables de l’existence de ce mot. Idée folle, générale, ambitieuse. CL)

– Dieu : la plus grande ambition de la pensée humaine, de l’homme et son fils. (CL)

– Savoir comment Dieu marche !? « Prier pour avoir une bagnole, tu l’auras pas. Mais la piquer et prier pour te faire pardonner, ça peut marcher ». (Coluche)

– Ce qui est pratique, avec Dieu, c’est qu’on peut lui faire dire n’importe quoi. (CL)

– Dieu est un masque commode et une question. (CL)

– Dieu : réponse rassurante à tout. (CL)

– Il est dangereux de s’opposer à un Dieu prié par des millions d’humains. (CL)

– Dieu est-il à l’intérieur de soi-même, ou est-on à l’intérieur de Dieu, cette force inconnue ? Mais quelle définition donnée à Dieu ? (NL)

– Dieu créa le monde. Le reste, c’est « made in China ». (CL)

– La seule façon pour Dieu de s’exonérer d’une responsabilité écrasante, c’est de ne pas exister. (J. d’Ormesson)

– Les Dieux sont des idées que les hommes se jettent à la tête. (CL)

– Les Dieux sont des illusions nocturnes que la peur réalise. (Lucrèce)

– Les Difficultés ne sont que des choses à surmonter. (Ernest Shackleton)

– Un Diplomate est un homme qui réfléchit à deux fois avant de ne rien dire. (Frédéric Sawyer)

– La Diplomatie sans les armes, c’est la musique sans les instruments. (Otto Von Bismarck)

– En Diplomatie, russes et américains chinoisent. (Gilbert Choulet)

Diriger c’est choisir et choisir, c’est renoncer.

– La plupart des gens vivent et meurent en Discrétion. (NL)

– Ce que tu ne Dis pas t’appartient. Ce que tu dis appartient à tes ennemis. (prov Corse)

– On met dans les mots religieux ce qu’on veut, mais la Dissuasion nucléaire n’est qu’un pacte douteux avec le diable.

Naïveté du pacifisme ou cynisme du réalisme. (JP Dupuy)

– C’est celui qui le Dit qui l’est.

– L’homme crée la Divinité pour dépasser les limites de sa pensée et ainsi se projeter, grandi vers l’infini. (CL)

– Dans un Divorce avec enfants, il faut être persuasif dans les vérités partielles, commencer et finir toutes ses phrases avec ces mots : « dans l’intérêt des enfants ». (NL)

– Les grandes Doctrines et vérités sacrées sont parfaites pour monter les têtes. (NL)

– Le malheur de Don Juan est d’avoir perdu toutes ses femmes, mais il a l’illusion d’avoir multiplié ses vies. Est-il aussi la proie des femmes ? (CL)

– Ce n’est pas parce qu’on est pauvre qu’on ne peut pas Donner.

Ce n’est pas parce qu’on est riche qu’on ne peut pas recevoir (riche dans le sens le plus large). (CL)

Dosage. Le vent dit au marin du voilier en détresse sur une mer d’huile : « tempête de rire » ? (NL)

– Conviction religieuse : une certitude, le Doute. (CL)

– Pourquoi cultiver le Doute ? Il suffit de changer souvent de point de vue. (CL)

– Les Drapeaux de religions profondes et de politiques utiles sont fatigants, quand ils veulent recruter. (NL)

– L’Eau bue nous laisse égal à nous-même. L’alcool nous place au dessus ou au dessous de ce que nous sommes. (CL)

– Fermer une Ecole, c’est ouvrir une prison. (V. Hugo)

– Comble de l’Economie : coucher sur la paille qu’on voit dans l’œil de son voisin et se chauffer avec la poutre qu’on a dans le sien. (A. Allais)

– Etre prisonnier des Ecrans et des gourous associés ? Ou avoir l’esprit grand ouvert ? (NL)

– Ecrire et peindre servent un même but, la révélation de la bonté intérieure. (T’ang Heou, théoricien chinois du 14e s)

– A la question « Pourquoi écrivez-vous ? » Max Jacob a répondu : « Pour mieux Ecrire« .

– L’Ecrit a l’avantage de ne pas être compromis par la couleur et la forme visuelle. (CL)

– La qualité de l’Éducation fera la raison de nos enfants.

– L’Effort fait partie du résultat.

– La censure sexuelle des Eglises pourrait venir d’une crainte de la concurrence. (CL)

Égo : trop se regarder dans la glace fait fondre le raisonnable. (NL)

– Quand le vécu a changé, on Égoutte ce qu’on veut et ce qu’on pleut des postillons des autres. (NL)

– Les Egyptiens anciens ne distinguaient pas le corps de l’esprit. (Jean Yoyotte)

– Elections : préoccupations importantes des partis politiques dans les pires systèmes, à l’exclusion de tous les autres.

– Il ne faut pas confondre partir pisser, participer à « l’érection pestilentielle » sans urine dans l’urne, et l’Élection vigoureuse matinale. (NL)

– Les esprits d’Elite discutent des idées, les esprits moyens discutent de événements, les esprits médiocres des personnes. (Jules Romains)

– C’est quoi l’Émotion ? l’âme qui s’allume. (Aldebert)

– L’Émotion forte est par nature de courte durée.

– L’Émotion plutôt que la compréhension, en art comme en amour. (CL)

– Dans l’Émotion d’une rencontre sexuelle, il y a toute la vie passée et future. Deux vies se télescopent dans un accident qui crée l’émotion. (CL)

– Ce qu’est pour moi une journée vécue exceptionnelle ? Avoir les yeux humides d’un saule en larmes de sève, être touché et vivre quelques secondes d’Emotion positive. Et vous, vroum… vos moteurs de vie ? (NL)

– L’Émotion est la belle sensibilité de l’humain. Mais elle peut être mauvaise conseillère si elle ne reste pas à sa place. (NL)

– Un Empire n’a pas de frontières. « Chez moi est chez moi. Chez toi, ça se négocie ».

– Les Empires sont souvent pires que s’ils étaient mieux, même s’ils sont envieux des autres vieux empires. (NL)

– Un Empire aime apporter le poids de son mieux. (NL)

– Énergétique durable : le monde n’a progressé que par des pionniers.

– La seule Energie qui ne pose aucun problème est celle qu’on ne consomme pas.

– La figure tristement sérieuse des hommes qui ont tué l’Enfant qui était en eux ! (CL)

– Nous cherchons quelqu’un pour vieillir ensemble, alors que le secret est quelqu’un avec qui rester Enfant. (Charles Bukowski)

– Les Enfants appartiennent à ceux qui les aiment.

– On fait les Enfants dans la nuit, au propre comme au figuré. (CL)

– Apprendre aux Enfants à faire usage de leur liberté. (Père Jacques, d’Avon, déporté en 1944)

– On peut donner des ailes à un Enfant, mais il faut le laisser apprendre à voler seul.

– Les Enfants, devenus grands, ont toujours raison et il vaut mieux le savoir. 

Quant aux adultes, ils deviennent autoritaires quand ils ne sont plus des enfants. Ne jamais dire toujours ! (NL)

– Charlemagne inventa les colles pour les Enfants.

– Faire ou se faire faire un Enfant dans le dos rend bossu. C’est comme construire une maison sans fondations. (NL)

– On ne fait pas souvent l’amour pour avoir des Enfants, mais en faisant l’amour on a les enfants. (CL)

– L’Enfer, c’est les autres. C’est aussi la solitude.

Où est le paradis ? Dans le dosage ou dans la réussite ? Dans un idéal sans failles ? (NL)

– L’Enfer est pavé de bonnes intentions.

– L’Enfer des autres et l’enfer de soi, est-ce la même choses ? (CL)

– Tu m’Enlaceras, je m’en lasserai. (Louise de Vilmorin)

– Homme sans Ennemis, homme sans valeur.

– Le plus grand Ennemi de soi est en soi-même. Les autres ne font qu’atteindre l’écorce. (CL)

– Quand il est nécessaire de s’Enivrer pour se reposer de la lucidité, il n’y a plus de pensée. (CL)

– L’homme honorable commence par appliquer ce qu’il veut Enseigner.

– Dans les Enterrements, les morts s’en tirent bien mieux que les vivants. (NL)

– L’Enthousiasme est fait de rêves qui débordent. (NL)

– Ce n’est pas nouveau, mais on peut remettre les choses à l’endroit. L’Envers du décor est plein de bonnes intentions. (NL)

– Un archéologue est un Époux rêvé, plus sa femme vieillit, plus il s’intéresse à elle. (Agatha Christie)

– Recherche d’Équilibre entre corps et esprit (âme), instinct et intelligence, l’être (la vie) et le non-être. (CL)

– Le travail d’Équipe est essentiel. En cas d’erreur, ça permet d’accuser quelqu’un d’autre.

– Érotisme : imagination et audace. Cérémonie fastueuse dans un souterrain. (CL)

– Le défaut de l’Érotisme est de prendre une partie pour le tout. (CL)

– Érotisme : sentiments entre les jambes. (CL)

– Érotisme : cérémonie fastueuse dans un souterrain. (P. Eluard)

– L’Erreur, c’est l’oubli de la vérité contraire.

– Une Erreur peut devenir exacte selon que celui qui l’a commise s’est trompé ou non. (P. Dac)

– Un bon Escroc sait être sympathique. (NL)

– Les hommes dans l’Espace, sur la lune… : les rats quitteraient-ils le navire ? (CL)

– On s’attend au pire en Espérant le meilleur et en prenant ce qui vient. (Confucius)

– Au fond du désespoir, l’Espoir. (CL)

– Esthétique : de l’extérieur (forme) à l’intérieur (qualité, sensibilité, pensée). (CL)

– Esthétique et Éthique : la beauté du bien et le bien de la beauté. La laideur du mal et le mal de la laideur. (CL)

– Faire d’un instant l’Éternité. (CL)

– Ce qui Étonne, étonne une fois. Mais ce qui est admirable est de plus en plus admiré. (Joseph Joubert)

– On peut Être et avoir tété. (NL)

Autre version : On ne peut Être et avoir été, mais on peut naître et devoir téter. (NL)

– Liberté, recherche de confiance en soi, grands Espaces, nature : « J’escalade les montagnes parce qu’elles sont là ».

– Les grands Espaces aériens ou aquatiques semblent plus sécurisants pour fuir les tracas de vie, car il y a moins de psychopathes à pattes. Ceux qui y vivent ont surtout des nageoires ou des ailes. (NL)

– C’est quoi l’Espoir ? du bonheur qui attend. (Aldebert)

– Tous les Espoirs sont permis, le jour. Toutes les terreurs sont subies, la nuit. (CL)

– Épuiser le désespoir pour retrouver l’Espoir. (CL)

– L’Esprit est comme un parachute, il n’est utile que si il est ouvert. (A. Einstein)

– Nourrir notre corps est aussi nourrir notre Esprit. (P. Buren)

– Gravité des corps, légèreté de l’Esprit. (CL)

– Un sourire est souvent l’Essentiel (A. de Saint-Exupéry), l’essence bénie du ciel. (NL)

– Les Etats n’ont pas d’amis. Ils n’ont que des intérêts (Ch. de Gaulle, après Lord Palmerston, phrase proche)

– Les Étoiles sont éclairées pour que chacun puisse un jour trouver la sienne. (Saint-Exupéry)

– Étourdiment, l’homme naît. Etourdiment, il meurt. (CL)

– « On ne peut Être et avoir été », avoir tété aussi. Mais, en souvenir inconscient du premier âge, être encore un peu ?

Euthanasie : « Je veux en finir » signifie « Je ne veux plus de la vie que je vis ». Ce n’est pas pareil. (NL)

– Tout ce qui est Excessif est insignifiant. (Talleyrand)

– L’influence que l’on peut avoir sur les autres, viendrait plutôt de ce qu’on appelle l’Exemple. (CL)

– Quand on approche l’Existence d’un humain du passé dans son périmètre de vie, on peut trouver les traces de ses empreintes. (NL)

– Le sel de l’Existence est essentiellement dans le poivre qu’on y met. (A. Allais)

Exister en hurlant, ou le plaisir paisible de la discrétion ? (NL)

– Expansion de l’esprit humain qui élargit temps et espace par son imagination et sa connaissance. Proche de l’expansion de l’univers ? (CL)

– L’Expérience est une lampe accrochée dans le dos qui éclaire le passé.

– Nulle pierre ne peut être polie sans friction. Nul homme ne peut parfaire son Expérience sans épreuve.

– Qui ne pète ni ne rote est voué à l’Explosion. (Lao Tseu)

– « j’en ai marre des Extrémistes à deux balles qui voient la vie tout en noir ». (Alizée)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *