© Le temps qui tourne

Quelques mots…

 

Le temps bref de voir une image par un regard tournant.

Le temps long pour lire un livre, écouter une musique, recevoir dans les yeux et les oreilles des images animées. Le temps de dormir.

Le temps souvent court de prendre une photo.

Le temps long de fabriquer une image peinte en prenant son temps, ou en temps et en heure…

Et alors ?

*

Le temps d’une vie ! Le temps fait ce qu’il veut.

Le temps présent si apaisant quand on ne pense pas à tout à l’heure à toute allure, ou à hier quand le soleil était si haut.

Le temps lié à la distance dans l’espace-temps.

*

En théorie, il ne devrait pas y avoir de différence entre la théorie et la pratique. En pratique, il y en a.

De même entre le temps et le taon qui broute le sang des vaches. Le taon nous occupe le temps à le chasser de notre peau, comme le quotidien dérisoire qui nous occupe tant de temps.

*

Le temps peut être gagné pour être utile ou inutile.

Perdre son temps en apparence est ennuyeux, sauf si c’est pour mieux s’entendre, se détendre.

Parfois, le temps est de l’argent.

L’argent est alors dépensé dans l’utile, ou dans l’inutile du satisfaisant d’une thérapie de consommation.

Faire tourner en toupie l’économie pour le beurre et les épinards !

Le beurre battu à l’envers du temps pourra-t-il redonner de la crème puis du lait, puis de l’herbe de prairie à vaches ? Le trèfle brouté à cinq feuilles est partant pour en rire encore, pluie ou vent, par tout temps.

Le temps qui tourne et revient… quelque part !?

N.L.

boom

Laisser un commentaire