Aquarelle : le cycle de l’eau

Le papier : du + vers le moins mouillé

1 Lentille : goutte d’eau

2 Miroir : flaque très fine

3 Brillance : pas encore sec en surface

4 Mi-mat : les creux restent humides

5 Mat-frais : il n’y a plus de brillance

6 Mat-sec : sec en apparence mais humide au toucher

7 Sec : séchage complet à cœur

Bien sûr, des nuances de classification sont possibles.

*

Les papiers spécifiques pour l’aquarelle peuvent être en feuilles, sachets de feuilles, rouleaux ou blocs.

Ils peuvent être en coton, en cellulose ou mixtes.

Les préférences personnelles peuvent se faire suivant le format ou la marque, selon le type (grammage, grain torchon, satiné ou fin, prix, disponibilité).

*

Les techniques variables peuvent être en sec (minimum d’eau sur pinceau et peinture) sur sec (papier), sec sur mouillé, mouillé sur mouillé, mouillé sur sec.

Lien pour ma page de galerie : peinture sur papier

Le barrage, Aurillac

Le barrage, Aurillac (aquarelle N.L.)

Iris en rosée  (aquarelle N.L.)

Iris en rosée
(aquarelle N.L.)

Laisser un commentaire