Archive pour mars 2015

Peinture : Bourges, cathédrale… puis Reims

Cathédrale de Chartres : une nouvelle peinture acrylique sur toile de 60 x 80 cm.

Dans la série des cathédrales de Chartres et Paris (voir Galeries du site, puis Grandes toiles).

Elle s’appelle « D’après Bourges ».

Pourquoi « d’après » ? Comme disait Magritte (Ceci n’est pas une pipe), ce n’est pas la vraie cathédrale en 3D. Nuances de liberté dans les détails et priorité à un gramme de création… aaartystik.

La cathédrale de Reims 60 x 80 est en cours (voir galerie Grande toiles du site web).

 Par la suite, le château de Chambord.

Reims

Courage, le travail « sent l’écurie »

Cathédrale de Reims

Cathédrale de Reims, dessin

Commentaire de votre part ? Un clic sur Commentaire en bas d’article.

D'après Bourges

Peinture cathédrale : « D’après Bourges »

 

Printemps des poètes

les mots sont à la fête en France pour le printemps des poètes, du 7 au 22 mars 2015, même à Aurillac.

C’est la 17e édition du Printemps des poètes.

—————-

« Je sais que la poésie est indispensable, mais je ne sais pas à quoi »

Jean Cocteau.

Vous aimez les citations ? Sur le Forum de ce site.

—————-

Une remarque personnelle, si je peux me permettre ?

Poésie oui, dans l’écrit ou ailleurs, mais loin de tout conventionnel en référence absolue,

en fuyant ce qui pourrait être ennuyeux au lecteur, à l’auditeur, au public !

Rejeter le passé et l’Histoire… ou rejeter l’actuel ? Non, évidemment, mais à voir !

L’île déserte qui se cache tant, hors du temps. Est-ce tentant ?
Nourris de poissons, d’air tiède, d’eau fraîche pas trop salée par les larmes parlées, de sexe à pile rechargeable et généreux comme un don d’orgasme, d’étoiles qui filent et hantent la nuit, loin des pantoufles de conventions.
Amen ! Ah, « mène moi z’y » avant que je ne sois… moisi aussi des petits et grands délires sans humour du monde / N.L.

 

Photo : perche à… selfies

Une mesure courante dans les musées américains concernant les bras à selfies : 

«Nous encourageons les visiteurs à se prendre en photo et à partager leur visite, mais ils doivent laisser leurs bras à selfies dans leurs sacs».

Mesure préventive : l’interdiction de ces bras télescopiques est mise en place pour protéger les visiteurs et les objets, notamment quand il y a beaucoup de monde.

—————

Info cocasse… dérisoire bien sûr !

Mais qui prends le temps de s’occuper du dérisoire ? Que va-t-il devenir, si seul ?

perches a selfies

La pointe de la tour dans l’angle du rectangle !